Image Image Image 01 Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

Créations

La géographie du danger

Adapté du roman d’Hamid Skif (écrivain, poète et journaliste algérien), la GEOGRAPHIE DU DANGER est un solo «coup de poing» sur le parcours d’un clandestin, qui vit depuis des mois terré dans une chambre de bonne, envahi par le sentiment d’enfermement, de rejet, d’isolement, de peur, d’incompréhension, d’impuissance.

« Je danse parce que je ne peux pas rester immobile, je parle parce que je ne peux plus rester silencieux… » Hamid Ben Mahi

 

Chorégraphie et mise en scène Hamid Ben Mahi / Avec Hamid Ben Mahi / Assistant à la mise en scène Hassan Razak / Environnement sonore Benjamin Jaussaud / Scénographie Camille Duchemin / Création lumière Antoine Auger

 

L’Office Artistique Régional d’Aquitaine (OARA), le Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Poitou-Charentes, Kader Attou / Cie Accrorap dans le cadre d’une résidence en partage, le TnBA – Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, le Théâtre Louis Aragon – Scène conventionnée pour la danse à Tremblay-en-France. Avec l’aide à la diffusion d’Arcadi, de l’ONDA et le soutien de La Place des Arts de Montréal (Québec – Canada). L’ensemble de cette recherche est soutenu par la Caisse des Dépôts et Consignations. La compagnie HORS SERIE est subventionnée par la DRAC Aquitaine, la Région Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde et soutenue par la Ville de Floirac.

 

« De ce livre haletant et précis d’Hamid Skif, Hamid Ben Mahi a fait la matière d’un monument de danse, de lumière, de douleur. Son corps solide d’homme endosse avec une pudeur dont on lui sait gré un enfermement, une lutte. L’enfermement est dit aussi, paradoxe pertinent, par un espace parfois immense, dont une grille géante ferme l’horizon. (…)La lumière et la scénographie sont de vraies complices de cet espoir perdu. L’homme cherche son destin dans le noir, la danse mécanique épaules-cou-tête traduit soudain la traque, l’angoisse. (…) Le langage hip-hop ressurgit par bouffées, servant tout à coup une rage et une volonté du corps d’exploser ses limites. Le danseur est habité de bout en bout par une force implacable, qui nous laisse pantois. Et reconnaissants. »

Solange Charlot ( Les Sept Collines – Tulle)

 

« Des milliers d’hommes et de femmes fuient la misère, refusent d’avoir faim, et viennent échouer clandestins dans notre pays qui les refuse. L’homme qui parle est de ceux-là, réfugié dans une pièce dont il ne peut sortir, écoutant le temps qui ne bouge pas, guettant celui qui peut-être l’a oublié dans ce réduit. »

Extrait du livre d’Hamid Skif

»  Teaser La Géographie du Danger