Créations

Beautiful Djazaïr

Pièce pour 2 danseurs

Spectacle créé en février 2011 à la Palène – Rouillac (16).

LA PAIX DES MÉMOIRES

Cinquante ans après la fin de la colonisation franco-algérienne, que reste-t-il de cette histoire dans nos mémoires collectives ? Quelles conséquences sur les générations postcoloniales, sur notre société ? Comment cette histoire interagit avec le présent et conditionne notre avenir ? C’est sur ces questions, que Yan Gilg travaille depuis 2006, à travers un triptyque sur l’histoire coloniale. Il a choisi d’associer Hamid Ben Mahi à ce troisième volet, dans lequel leurs projets et leurs identités artistiques se rapprochent, pour aboutir à une ligne artistique commune. Issus tous les deux de la scène hip-hop, ils ont décidé d’aller chercher, comme une urgence de dire avec leurs corps, leurs mots, leurs vécus, leurs identités singulières, les traces d’une histoire franco-algérienne à la fois belle et terrifiante.

Caractéristiques :

Direction artistique et Mise en scène : Yan Gilg et Hamid Ben Mahi
Chorégraphie : Hamid Ben Mahi
Interprètes : Yan Gilg et Hamid Ben Mahi
Création et Régie Lumière : Antoine Auger
Création et Régie Vidéo : Deez
Environnement Sonore et régie Son : Gwenael Graff
Scénographie : Camille Duchemin

Production : Compagnies Mémoires Vives et Hors Série
Coproduction : Centre Culturel La Palène – Rouillac, G19, réseau de Poitou-Charentes, Théâtre Olympia, Scène conventionnée – Arcachon avec le soutien du Centre Chorégraphique National d’Aquitaine en Pyrénées Atlantique – Mallandain – Ballet Biarritz – accueil studio 2011, le Théâtre Louis Aragon – Scène conventionnée pour la danse à Tremblay-en-France, le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Théâtre Pôle Sud – Scène Conventionnée danse et musique, la M270, Maison des Savoirs Partagés de Floirac, le CLAP – Le Champ de Foire de St André de Cubzac, l’IDDAC (institut départemental de développement artistique et culturel de la Gironde), le Work in Progess – WIP Villette et la Comédie de l’Est – Centre Dramatique Régional d’Alsace.

« Troublante et frémissante introspection, Beautiful Djazaïr fouille au plus profond de leur art, de leur vérité, sans jamais confondre, les deux héritiers (…). En contrepoint des témoins convoqués sur l’écran planent les ombres des immenses Frantz Fanon, Aimé Césaire, Sartre et Kateb Yacine. Dans le parfum d’un thé à la menthe, sur les ondulations mélancoliques d’une musique jouée au oud, la paix des mémoires signe Beautiful Djazaïr. »

Dernières nouvelles d’Alsace 18/02/2011 – Extrait de l’article Frères de sang – Veneranda Paladino

Téléchargez le dossier de presse en PDF Dossier de presse