Image Image Image 01 Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Scroll to Top

To Top

Créations

La Hogra

Création Novembre 2014 dans le cadre du festival NOVART

Premières représentations :
du 20 au 28 Novembre 2014 au TnBA (Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine) dans le cadre du festival Novart Bordeaux
Pièce chorégraphique pour 5 interprètes

Une maison.
Une famille ni riche ni pauvre.
Un lendemain de fête où tout explose.
L’histoire raconte comment en une journée tous les membres d’une même famille, écrasée par la Hogra sont poussés à réagir de façon extrême et violente. En effet, victime de vexations au quotidien, les membres de cette famille recréent dans leurs relations intimes un système d’humiliation : le fils est victime de la Hogra paternelle, la soeur de celle du frère, le frère cadet de celle du frère aîné, et ainsi de suite. La famille souffre d’Hogra provenant du monde extérieur, ce qui ramène inconsciemment cette violence au coeur même de la vie quotidienne.

Le fils cadet, Omar, est danseur et rêve de partir à l’étranger mais on lui refuse systématiquement et de façon injuste son visa.
Hassan son frère aîné, religieux qui cherche à imposer sa loi au sein de la famille car il est convaincu que le comportement des autres est une insulte à Dieu.
Le père qui a sacrifié sa vie pour sa maison apprend qu’on va lui retirer.
L’oncle est un artiste qui critique le gouvernement, ne peut exprimer son art qu’en se cachant dans l’enceinte de la maison.
Et enfin la soeur Nedjma, personnage sensible et surdiplômée, s’apprête à être mariée à l’un de ses cousins ayant le double de son âge.
Tous les membres de cette famille subissent et font subir la Hogra, mais comme tout système violent basé sur l’injustice, la Hogra pousse chacun dans ses derniers retranchements et il suffit d’une étincelle pour que tout explose….

« Hogra » est une expression arabe qui désigne l’oppression, le mépris. Elle est souvent perçue comme une forme d’agression, une atteinte à la dignité de chaque homme. La Hogra, c’est le sentiment d’injustice et d’humiliation que subit la majorité d’une population dans certains pays du monde arabe.
Sensible aux récents soulèvements des peuples en Egypte, en Lybie, en Tunisie, en Ukraine… Le spectacle tente dans un premier temps de définir ce qu’est la Hogra : d’où vient-elle ? Quels sont les facteurs qui engendrent la « Hogra » dans le quotidien? Ses formes sont-elles multiples ? Quelles sont ses résonances ? Quels comportements, quelles attitudes, quels actes génère-t-elle en réponse ? Ce travail de recherche induit également une part d’introspection. En effet, la « Hogra » n’a-t-elle pas été vécue un jour par chacun d’entre nous ? N’a-t-on jamais été confronté à un sentiment d’injustice face à une instance autoritaire, sans pouvoir y échapper ? De l’attitude de résignation à la révolte, le fossé est grand. Mais qu’est-ce qui déclenche cette étincelle qui va engendrer l’acte de rébellion? Pourquoi un homme en arrive-t-il à se révolter, ou encore à mettre fin à sa vie?
Le spectacle « la Hogra » aborde ce temps de l’avant-révolte. L’histoire d’une famille lambda génératrice de Hogra.

La Hogra est une pièce chorégraphique, mêlant la danse, le théâtre, le cirque, la musique au service d’une fiction co-écrite avec l’auteur Hedi Tillette de Clermont-Tonnerre, la thématique de la pièce aborde cette violence quotidienne que subissent certaines familles évoluants dans un contexte politique et économique fragile.
La création musicale sera confiée au compositeur Camel Zekri également interprète.

Résidences de création :

  • Entre février ,mars et avril > co-écriture du texte – Bordeaux et Paris
  • Du 02 au 09 mai > Théâtre El Moudja – Mostaganem ( Algérie)
  • Du 10 au 27 juin > CIRCA – Auch
  • Du 08 au 18 septembre > CCN de La Rochelle
  • Du 01 au 08 novembre > Montpellier Danse
  • Du 10 au 19 novembre > TNBA – Bordeaux


Coproductions:
Compagnie Hors Série, le Théâtre National de Bordeaux Aquitaine, le Centre Chorégraphique National de La Rochelle.
Coréalisation :
L’Office Artistique de la Région Aquitaine, le festival NOVART Bordeaux.
Avec le soutien :
CIRCA -Auch, Théâtre El Moudja- Mostaganem, Montpellier Danse.

Avec le soutien du Fonds SACD Musique de Scène