Hamid Ben Mahi
Hamid Ben Mahi

Le chorégraphe

Hamid Ben Mahi

Dans les années 80, Hamid Ben Mahi découvre la danse hip-hop qu’il commence à pratiquer en autodidacte.

Après des études au Conservatoire de Bordeaux, sa curiosité à s’ouvrir sur d’autres techniques, sa nécessité à constamment aller vers l’autre, ses multiples rencontres et collaborations artistiques, son ouverture permanente sur le monde et sur toutes les danses, l’amènent à écrire une nouvelle gestuelle hip hop contemporaine.

Lauréat d’une bourse du Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que de la bourse Lavoisier du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, il intègre l’École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Higthower et celle d’Alvin Ailey à New-York.

En 2000, il fonde la compagnie Hors Série. À la suite de sa rencontre avec le chorégraphe Michel Schweizer, avec lequel il crée le solo Chronic(s) , il entreprend un processus de recherche qui consiste à questionner l’identité du danseur, souvent par le biais de sa propre histoire, et emmène la danse hip hop, au fil des ses créations, sur des chemins nouveaux. De cette urgence d’exprimer l’identité profonde de l’individu et son vécu, naissent des pièces à la fois sensibles et graves, poétiques et émouvantes, empreintes d’humilité et volontairement accessibles à tout un chacun.

Il construit ses pièces comme un cri, comme une urgence de dire et de mettre en lumière les histoires d’hommes et de femmes qui évoluent sur l’espace scénique.

Chacune de ses créations est une étape nouvelle vers cette quête d’une vérité intime, qui vise à pousser le corps dans ses retranchements, et à faire tomber les barrières pour qu’apparaissent l’authenticité et la sincérité des danseurs. La relation avec le public y est omniprésente.

Son travail sur le mouvement et le texte, qui alimente sa formation et ses créations, l’entraîne à privilégier une réflexion sur le sens de la danse et de la prise de parole sur un plateau.

Toujours dans le souhait de faire disparaître les cloisons, les frontières et de faire taire les clichés, il crée régulièrement des passerelles artistiques à l’occasion de performances, dans l’idée de faire émerger derrière chaque rencontre improbable, une nouvelle aventure artistique.

LES DATES CLÉS

1973 : naissance à Talence
1981 : commence la pratique de la gymnastique
1984 : découvre la culture hip hop par le biais d’une émission de télévision H.I.P.H.O.P.
1989 : fonde avec son ami d’enfance, Souleymane Diamanka, les groupes «FGP» et «Djangu Gandahl» .
1992 : première scène parisienne au Théâtre l’Olympia avec la comédie musicale «Les Teenagers»
1994 : fonde la compagnie bordelaise Rêvolution avec Anthony Egéa.
1995 : intègre le Conservatoire de Bordeaux et obtient la médaille d’or dans la catégorie Jazz.
1996 : soliste pour le chorégraphe Jean-François Duroure dans la pièce «Hiéroglyphis».
1997 : lauréat de la bourse du Ministère de la Culture, il intègre l’École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower.
1997 : participation en tant que danseur à la cérémonie d’ouverture du 50ème Festival du Film de Cannes avec le chorégraphe Philippe Decouflé.
1998 : lauréat de la bourse Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, il étudie au sein de l’école d’Alvin Ailey à New York.
1999 : rencontre le chorégraphe Michel Schweizer et danse dans la pièce «Kings».
2000 : création la compagnie Hors Série
2002 : danseur et interprète dans le spectacle «Pourquoi pas» de Kader Attou.
2008 : devient Artiste en Résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée pour la danse de Tremblay-en-France.
2009 : devient Artiste en partage au Centre Chorégraphique National de la Rochelle.
2013 : prend la direction artistique de la 10ème édition du Festival NOVART de Bordeaux.
2017 : Alain Juppé lui remet en main propre la Médaille de la ville de Bordeaux.