Créations

La hogra

Pièce chorégraphique pour 5 interprètes.

Pièce créée en novembre 2014 au Théâtre National Bordeaux en Aquitaine dans le cadre du festival NOVART (33).

UN LENDEMAIN DE FÊTE OÙ TOUT EXPLOSE

Nul n’oubliera ce que les médias ont appelé le « printemps arabe » en 2011.
Hamid Ben Mahi, dans la suite logique de son parcours et de sa démarche artistique, souhaite questionner cette urgence, cette révolte qu’ont connue les pays arabes à travers une vie familiale « ordinaire ».
L’histoire raconte comment en une journée tous les membres d’une même famille, écrasée par la Hogrles vexations et les injustices, sont poussés à réagir de façon extrême et violente.
Quel déclic amène un homme, une femme, à vaincre sa peur, à se dépasser pour mettre fin à l’oppression ?
Sur scène, les mots fusent, les corps se tendent, se heurtent, se débattent… jusqu’à l’étincelle où frères, sœur, parents battent le mouvement entêtant de la rébellion à venir.

La « Hogra » est une expression arabe difficile à traduire. Elle désigne l’oppression, l’abus de pouvoir, le mépris, l’injustice, l’humiliation. Elle est souvent perçue comme une forme d’agression, une atteinte à la dignité de chaque homme.

Caractéristiques :

Chorégraphie, mise en scène et écriture : Hamid Ben Mahi
Collaborations artistiques : Dramaturgie et co-écriture, Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre
Interprétation : Aïda Boudrigua, Yasmin Rahmani, Hassan Razak, Omar Rémichi et Camel Zekri
Scénographie : Camille Duchemin
Création musicale : Camel Zekri
Création lumière :  Antoine Auger
Création son :  Sylvain Gaillard
Création vidéo : Christophe Waksmann

Production : Compagnie Hors Série
Coproduction : TnBA – Théâtre du Port de la Lune, CCN de La Rochelle / Compagnie Accrorap – Kader Attou
Soutien : CIRCa, Pôle National des arts du cirque Auch / Gers Midi-Pyrénées, Théâtre El Moudja- Mostaganem / Algérie, Montpellier Danse, dans le cadre d’une résidence à l’Agora, cité internationale de la danse.
Ce texte a bénéficié de la bourse d’écriture dramatique de l’OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine).
Avec le soutien du Fonds SACD Musique de Scène et de l’ADAMI

Durée : 1h05
Age conseillé : Tout public à partir de 12 ans

« Le chorégraphe souhaitait provoquer le débat avec cette pièce qui parle des violences sociales et familiales sur fond de révolutions arabes. C’est réussi ! À la sortie tout le monde parle de cette famille rencontrée dans son intimité. C’est ce qui fait la force de « La Hogra », posant des problématiques typique des sociétés arabes, racontant une réalité ignorée de l’occident. La musique est sublime, les profils psychologiques justes, les interprète émouvants. Et les névroses universelles. Forcément, il y a de quoi dire en sortant de la salle.»

Sud Ouest, 24 novembre 2014